Skip to main content

La FĂ©dĂ©ration française de l’assurance (FFA) a obtenu l’accord de ses adhĂ©rents de s’engager Ă  dĂ©bloquer 200 M€ qui viendront alimenter le fonds de solidaritĂ©.

Ce fonds de solidarité, déjà alimenté d’1 Md€ au mois de mars, est destiné à soutenir :

  • Les entreprises dont l’activitĂ© est fermĂ©e (restauration, commerces, tourisme)
  • Les TPE qui ont perdu 70% ou plus de leur chiffre d’affaires en mars
  • Les TPE, les indĂ©pendants et les micro-entrepreneurs dont le chiffre d’affaires est infĂ©rieur Ă  1 million d’euros.

Les membres de la FFA s’engagent Ă©galement Ă  diffĂ©rer le paiement des loyers pour les PME et les TPE appartenant Ă  l’un des secteurs dont l’activitĂ© est interrompue en application de l’arrĂŞtĂ© du 15 mars 2020.

De plus, pour les personnes fragiles placées en arrêt de travail selon la procédure dérogatoire prévue aujourd’hui par la Sécurité Sociale, les assureurs prendront en charge, au titre des contrats, les indemnités journalières.

➡️ Cette mesure s’appliquera Ă  compter de ce jour dans la limite de 21 jours d’arrĂŞt de travail, dans les mĂŞmes conditions qu’un arrĂŞt de travail pour maladie prescrit par un mĂ©decin.

L’ensemble des adhĂ©rents ( Axa France, Allianz France, Generali, CovĂ©a, Groupama ) de la FFA contribuera « Ă  due proportion Â» de son poids sur le marchĂ© français.

Le fonds de solidarité est déployé pour un mois seulement et devrait être, selon toute vraisemblance, prolongé en avril.

Source : Extrait de l’article de l’Argus de l’Assurance.

RĂ©pondre